Prix moyens des carburants tendances et perspectives au 27/03 : des prix toujours en baisse

Evolution des prix moyens des carburants

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 981,445 €/l + 0,2 €c/l 
+ 0,10 %
- 3,8 €c/l 
- 2,60 %
+ 11,1 €c/l 
+ 8,30 %
Sans Plomb 95-E101,353 €/l + 0,2 €c/l 
+ 0,10 %
- 4,1 €c/l 
- 2,90 %
+ 8,8 €c/l 
+ 7,00 %
Sans Plomb 951,374 €/l - 0,6 €c/l 
- 0,40 %
- 4,2 €c/l 
- 3,00 %
+ 8,9 €c/l 
+ 6,90 %
Gazole +1,287 €/l - 1,3 €c/l 
- 1,00 %
- 6,8 €c/l 
- 5,00 %
+ 14,6 €c/l 
+ 12,80 %
Gazole1,235 €/l - 0,5 €c/l 
- 0,40 %
- 4,1 €c/l 
- 3,20 %
+ 16,6 €c/l 
+ 15,50 %
GPL0,752 €euro;/l + 1,0 €c/l 
+ 1,30 %
+ 1,1 €c/l 
+ 1,50 %
+ 5,2 €c/l 
+ 7,40 %
BioEthanol E850,673 €/l - 1,6 €c/l 
- 2,30 %
- 0,9 €c/l 
- 1,30 %
- 3,3 €c/l 
- 4,70 %

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM


La situation se répète de semaine en semaine avec une chute des prix à la pompe qui continue globalement en raison d'un marché du pétrole qui, entre les déclarations de l'OPEP et l'augmentation des extractions de pétrole non conventionnel aux Etats-Unis, cherche la direction à prendre.

Si le cours du Brent a enregistré un léger rebond en cours de semaine dernière, ce lundi matin, il accusait un nouveau recul par rapport à vendredi dernier avec une valeur de 50,93 $ à l'ouverture des marchés.

L'inquiétude liée à l'augmentation de la production de schiste américain semble bel et bien continuer à balayer les efforts déployés par les principaux producteurs.

Les chiffres communiqués par Baker Hughes vendredi dernier indiquaient que le nombre de plateformes de forage américaines n'a cessé d'augmenter conduisant désormais à un total de 652 puits en activité. Soit un nombre record depuis septembre 2015

Sur les marchés, le scepticisme reste donc de mise et ce, malgré les déclarations en faveur d'une prolongation de l'accord faites par le comité technique d'application de l'accord de l'OPEP qui se réunissait ce weekend au Koweit .

Par ailleurs, le ministre de l'énergie russe Alexander Novak a déclaré qu'il était trop tôt pour savoir si l'accord serait prolongé.

Autre point en faveur d'une baisse des prix à la pompe, l'euro  se ressaisit face à un dollar qui souffre de l'échec de Trump concernant le retrait de l'Obamacare. L'euro affichait une valeur de 1,08455 $ ce matin à l'ouverture des marchés.  

La situation reste donc pour l'instant bénéfique aux consommateurs de carburants. 

Date de publication : 27/03/2017 19:29:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR