Prix des carburants : pas de changement, ça monte encore. La tendance de ce lundi 25 mars 2019

Les prix à la pompe toujours en hausse

Tout comme le pétrole brut, les prix en stations sont globalement à la hausse. Une hausse plus forte de quelques centimes par litres ce dernier mois pour l'essence que pour le diesel. Diesel dont le prix reste inférieur à celui de l'essence. 

Evolution des prix moyens des carburants

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 98 (E5)1,578 €/l + 2,3 €c/l 
+ 1,50 %
+ 4,8 €c/l 
+ 3,10 %
+ 3,7 €c/l 
+ 2,40 %
Sans Plomb 95 (E5)1,510 €/l + 1,2 €c/l 
+ 0,80 %
+ 3,9 €c/l 
+ 2,70 %
+ 3,3 €c/l 
+ 2,20 %
Sans Plomb 95 (E10)1,494 €/l + 2,2 €c/l 
+ 1,50 %
+ 4,4 €c/l 
+ 3,00 %
+ 3,8 €c/l 
+ 2,60 %
BioEthanol E850,680 €/l - 0,4 €c/l 
- 0,60 %
- 0,1 €c/l 
- 0,10 %
- 3,2 €c/l 
- 4,50 %
Gazole (B7)1,476 €/l + 0,1 €c/l 
+ 0,10 %
+ 1,2 €c/l 
+ 0,80 %
+ 8,6 €c/l 
+ 6,20 %
GPL0,870 €/l + 0,6 €c/l 
+ 0,70 %
+ 1,7 €c/l 
+ 2,00 %
+ 4,3 €c/l 
+ 5,20 %

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM

Le pétrole revu à la baisse 


Après avoir dépassé les 68 dollars le baril jeudi dernier, le cours du Brent a enregistré une baisse en fin de semaine en raison de plusieurs indicateurs décevants sur la croissance mondiale qui ont ravivé les inquiétudes des investisseurs.

Un marché qui reste par ailleurs attentif à la situation au Venezuela et en Iran, deux pays de l'OPEP dont les exportations de pétrole sont soumises à des sanctions américaines qui perturbent le flux des exportations.

Côté production, l'OPEP et ses partenaires gardent le cap de la diminution estimant que le travail de rééquilibrage du marché n'est pas fini alors que les stocks de brut restent en trop grande quantité dans les pays consommateurs. Le sommet extraordinaire de l'OPEP initialement prévu en avril a par ailleurs été annulé en faveur de la réunion que le cartel tiendra en juin prochain.

Les États-Unis continuent quant à eux à produire toujours plus de pétrole et la politique américaine qui contribue à la volatilité du marché pétrolier reste une source d'incertitude pour l'OPEP.

Cependant, le nombre de puits en activité aux États-Unis diminue et la production américaine pourrait elle aussi diminuer dans les semaines à venir.

Pour ces raisons, à l'heure qu'il est, il est particulièrement difficile de pointer une tendance sur les marchés pétroliers.

Ce lundi matin à l'ouverture des marchés, le cours du Brent s'affichait à 66,57 $ le baril perdant ainsi encore un peu de terrain par rapport à la semaine dernière. 

Après une moindre performance en cours de semaine dernière, ce lundi matin l'euro semble se stabiliser face au dollar affichant une valeur de 1,1295  $ à l'ouverture dans un marché ans un marché prudent et toujours ans un marché prudent et toujours attentif aux négociations commerciales et au Brexit.

Date de publication : 26/03/2019 16:23:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR