Prix à la pompe : ça monte! Tendances et perspectives au 1er octobre 2018

Les prix à la pompe encore en hausse

Le prix du Brent continue sur sa montée et les prix des carburants risquent de lui emboîter le pas.  

Evolution des prix moyens des carburants

Suivez l'évolution des prix moyens de carburants en France au cours du dernier mois ou de la dernière année.

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 981,631 €/l + 0,4 €c/l 
+ 0,20 %
+ 1,6 €c/l 
+ 1,00 %
+ 17,7 €c/l 
+ 12,20 %
Sans Plomb 951,558 €/l + 0,6 €c/l 
+ 0,40 %
+ 0,6 €c/l 
+ 0,40 %
+ 17,8 €c/l 
+ 12,90 %
BioEthanol E850,689 €/l - 0,6 €c/l 
- 0,90 %
- 0,4 €c/l 
- 0,60 %
+ 1,8 €c/l 
+ 2,70 %
Sans Plomb 95-E101,539 €/l + 0,4 €c/l 
+ 0,30 %
+ 1,2 €c/l 
+ 0,80 %
+ 17,0 €c/l 
+ 12,40 %
Gazole1,501 €/l + 1,2 €c/l 
+ 0,80 %
+ 3,3 €c/l 
+ 2,20 %
+ 23,3 €c/l 
+ 18,40 %
GPL0,852 €/l 0 €c/l 
0
+ 2,6 €c/l 
+ 3,10 %
+ 9,7 €c/l 
+ 12,80 %

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM

Le Brent au plus haut depuis presque 4 ans


Le prix du pétrole brut continue sur sa lancée. Ce lundi, le prix du baril de Brent franchissait la barre des 83 dollars atteignant ainsi sa valeur la plus haute depuis près de 4 ans.

On doit cette nouvelle flambée du prix du brut aux craintes actuelles des investisseurs. Ceux-ci craignent une réduction de l'offre en raison de plusieurs éléments :
  •  La chute des exportations iraniennes, 3e plus grand producteur des pays membres de l'OPEP, suite aux menaces de sanctions que les États-Unis font peser sur le pétrole iranien. Alors que lesdites sanctions ne devraient être appliquées qu'à dater du mois de novembre, les pays importateurs de pétrole iranien ont déjà fait machine arrière.
  •  La baisse du nombre de puits actifs aux États-Unis qui se confirme et laisse entrevoir une baisse possible des extractions et de la production américaines. 
  •  Les membres de l'OPEP et leurs partenaires, dont la Russie, qui n'ont pas revu leurs quotas de production à la hausse lors de leur dernière réunion en dépit des demandes de Trump pour qu'ils cessent de faire monter les prix du pétrole.
  •  Enfin, la crise pétrolière au Venezuela qui a fait chuter de 45% la production vénézuélienne en 3 ans et qui continue à affecter le marché. 

Ce lundi matin, à l'ouverture des marchés, le baril de Brent affichait ainsi une valeur de 83,03 $ et la tendance haussière s'est confirmée en cours de journée.
D'autre part, côté monnaie, l'euro s'est dévalorisé face au dollar en raison de l'inflation en zone euro et du budget italien grevé par un important déficit public. Ce matin à l'ouverture des marchés, l'euro affichait une valeur de 1,1605 $ rendant l'achat du brut qui s'opère en dans la devis américaine moins favorable. 

Date de publication : 02/10/2018 16:58:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR