Les prix des carburants se stabilisent. La tendance de ce lundi 17 février 2020.

Les prix à la pompe se stabilisent

Les prix des carburants sont restés légèrement baissiers cette dernière semaine et semblent désormais se stabiliser autour de leur valeur actuelle.

Evolution des prix moyens des carburants

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 98 (E5)1,574 €/l - 0,1 €c/l 
- 0,10 %
- 3,2 €c/l 
- 2,00 %
+ 5,1 €c/l 
+ 3,30 %
Sans Plomb 95 (E5)1,499 €/l - 0,5 €c/l 
- 0,30 %
- 4,5 €c/l 
- 2,90 %
+ 4,9 €c/l 
+ 3,40 %
Sans Plomb 95 (E10)1,485 €/l - 0,3 €c/l 
- 0,20 %
- 3,8 €c/l 
- 2,50 %
+ 4,6 €c/l 
+ 3,20 %
BioEthanol E850,714 €/l + 0,2 €c/l 
+ 0,30 %
+ 0,4 €c/l 
+ 0,60 %
+ 3,3 €c/l 
+ 4,80 %
Gazole (B7)1,416 €/l - 0,6 €c/l 
- 0,40 %
- 6,8 €c/l 
- 4,60 %
- 3,7 €c/l 
- 2,50 %
GPL0,879 €/l - 0,2 €c/l 
- 0,20 %
+ 0,7 €c/l 
+ 0,80 %
+ 1,6 €c/l 
+ 1,90 %
GNV1,078 €/l 0 €c/l 
0
0 €c/l 
0

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM

Les cours du pétrole se sont ressaisis la semaine dernière

La semaine dernière, les prix du pétrole se sont ressaisis. Pour la première fois depuis le début de l'année, ils ont bien progressé. En cours de semaine dernière, le Brent a progressé de 5,2 %, soit sa hausse hebdomadaire la plus forte depuis septembre 2019.

Ce lundi matin, à l'ouverture des marchés, le baril de Brent s'affichait à 57,29 $, sans se trouver pour autant de réelle tendance en cours de journée.

Pourquoi une telle remontée ? Les marchés ont regagné en confiance en dépit des incertitudes qui subsistent :

  • Tout d'abord en raison de la volonté de l'OPEP+ de réaliser des coupes supplémentaires. Pourtant, la Russie n'a pas encore confirmé sa volonté de suivre les recommandations du comité technique de l'OPEP+ d'aller en ce sens.
  • Ensuite, en raison des mesures de relance économique prises par la Chine dans le contexte de l'épidémie de coronavirus. Celles-ci pourraient entraîner une reprise de la demande de pétrole dans le plus grand pays importateur au monde. Pour l'instant, les quelque 1 400 morts et 64 000 cas de contamination répertoriés ont eu des conséquences importantes sur la consommation chinoise ainsi que sur le secteur du transport aérien.

Malgré ce regain d'optimisme, les prévisions de l'Agence Internationale de l'Énergie concernant la croissance de la demande mondiale de pétrole ont été fortement revues à la baisse.

Côté monnaie, après avoir atteint son plus bas en 3 ans, l'euro n'est pas en grande forme face au dollar. Ce lundi, il affichait une valeur de 1,0850 $ à l'ouverture des marchés et se ressaisissait doucement.

Date de publication : 18/02/2020 10:00:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR