Les prix des carburants continuent à chuter. La tendance de ce lundi 16 mars 2020

Les prix à la pompe continuent à chuter

La situation mondiale exceptionnelle a fait chuter les prix du pétrole brut. Bien entendu, les prix des produits raffinés suivent la tendance et continuent à baisser eux aussi de semaine en semaine. Ce sera sans doute encore le cas dans les quelques prochains jours.

Evolution des prix moyens des carburants

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 98 (E5)1,466 €/l - 6,7 €c/l 
- 4,40 %
- 10,0 €c/l 
- 6,40 %
- 9,6 €c/l 
- 6,10 %
Sans Plomb 95 (E5)1,389 €/l - 7,1 €c/l 
- 4,90 %
- 11,0 €c/l 
- 7,30 %
- 10,6 €c/l 
- 7,10 %
Sans Plomb 95 (E10)1,371 €/l - 6,9 €c/l 
- 4,80 %
- 11,0 €c/l 
- 7,40 %
- 10,7 €c/l 
- 7,20 %
BioEthanol E850,704 €/l - 0,6 €c/l 
- 0,80 %
- 0,3 €c/l 
- 0,40 %
+ 2,6 €c/l 
+ 3,80 %
Gazole (B7)1,300 €/l - 6,5 €c/l 
- 4,80 %
- 11,3 €c/l 
- 8,00 %
- 17,9 €c/l 
- 12,10 %
GPL0,871 €/l + 0,2 €c/l 
+ 0,20 %
- 0,8 €c/l 
- 0,90 %
+ 0,4 €c/l 
+ 0,50 %
GNV1,078 €/l 0 €c/l 
0
0 €c/l 
0

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM



Le baril de Brent est au plus bas depuis 4 ans

Après avoir enregistré leur pire semaine depuis 2008, vendredi dernier, les cours du pétrole terminaient la semaine sur une note optimiste.

Cependant, celle-ci fut de courte durée et ce lundi, le baril de Brent enregistre une nouvelle perte de 10%. Avec une valeur de 35,82 $ à l'ouverture des marchés, il s'est déprécié au cours de la journée et avoisine actuellement les 30,80 $ le baril. Il est au plus bas depuis 2016.

Le marché reste donc bousculé entre une offre surabondante de pétrole brut et l'entrée en récession de l'économie mondiale en raison de l'avancée de la pandémie de coronavirus avec une explosion des cas en Europe.

D'une part, les pays de l'OPEP et la Russie ne se sont pas mis d'accord sur de nouvelles réductions de production. L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont donc décidé de se livrer à une guerre des prix en inondant le marché de pétrole à bas prix. L'offre mondiale de pétrole est désormais à un niveau record et les réserves stratégiques des États-Unis sont portées à leur maximum.

D'autre part, les états prennent des mesures de plus en plus importantes, voire drastiques, pour enrayer la propagation du virus entraînant une diminution importante de la demande.

En outre, la Réserve fédérale américaine a décidé d'une baisse exceptionnelle de ses taux d'intérêts, ce qui n'est pas d'ordre à rassurer les investisseurs déjà tétanisés par cette crise mondiale exceptionnelle.

Date de publication : 17/03/2020 10:28:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR