La décision de l'OPEP et de ses alliés aura-t-elle un impact sur les prix des carburants ? La tendance de ce lundi 9 décembre 20

L'augmentation des prix à la pompe se confirme

Les prix des carburants ont encore évolué à la hausse cette dernière semaine. Au regard de l'augmentation du prix du brut après de l'annonce de l'OPEP et de ses alliés de renforcer leurs limitations de production, on peut s'attendre à voir la hausse se confirmer.

Grève contre la réforme des retraites : y a-t-il un risque de pénurie ?

En fin de semaine dernière, douze dépôts de carburant ont été  bloqués. De nouvelles actions sont prévues pour cette semaine. Cependant, selon le ministère de la transition écologique, le niveau des stocks dans les dépôts pétroliers est bon et il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

L'approvisionnement se déroule normalement.  Il n'est donc pas spécifiquement recommandé de faire des " pleins de précaution " qui risqueraient à contrario de "créer des points de tension sur certaines stations-service". 

Evolution des prix moyens des carburants

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 98 (E5)1,600 €/l + 0,7 €c/l 
+ 0,40 %
+ 2,6 €c/l 
+ 1,70 %
+ 9,3 €c/l 
+ 6,20 %
Sans Plomb 95 (E5)1,522 €/l - 0,5 €c/l 
- 0,30 %
+ 0,3 €c/l 
+ 0,20 %
+ 8,2 €c/l 
+ 5,70 %
Sans Plomb 95 (E10)1,515 €/l + 0,7 €c/l 
+ 0,50 %
+ 2,4 €c/l 
+ 1,60 %
+ 9,6 €c/l 
+ 6,80 %
BioEthanol E850,700 €/l 0 €c/l 
0
+ 0,4 €c/l 
+ 0,60 %
+ 1,5 €c/l 
+ 2,20 %
Gazole (B7)1,469 €/l + 0,8 €c/l 
+ 0,50 %
+ 1,9 €c/l 
+ 1,30 %
+ 3,0 €c/l 
+ 2,10 %
GPL0,873 €/l + 0,1 €c/l 
+ 0,10 %
+ 0,5 €c/l 
+ 0,60 %
+ 1,2 €c/l 
+ 1,40 %
GNV1,078 €/l 0 €c/l 
0
0 €c/l 
0

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM

L'OPEP et ses alliés se sont accordés pour des baisses supplémentaires

Vendredi dernier, les membres de l'OPEP et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé s'être entendus pour maintenir et accroître leurs baisses de production d'au moins 500 000 barils par jour.  Comptants pour la moitié de la production mondiale, ils entendent ainsi soutenir les cours en contrebalançant la hausse de production américaine.

Cette réduction va porter l'effort total de limitation de production à 1,7 million de barils par jour pour l'ensemble des 24 pays participants.  Une décision qui fera l'objet d'un examen d'étape en mars prochain.

Ce sont, d'ici là, l'Arabie saoudite et la Russie qui vont supporter près de la moitié de l'effort supplémentaire.

Ces mesures plus ambitieuses qu'attendu ont entraîné une vive réaction sur les marchés. Le baril de Brent a enregistré une hausse de près de 2 %  pour atteindre un prix de plus de 64,60 dollars.

Cependant, le contexte économique mondial  n'est pas propice à une valorisation du baril de brut en raison de :

  • la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine,
  • une demande mondiale qui reste globalement faible,
  • un niveau de production record aux États-Unis,
  • une augmentation de production au Brésil et au Canada.

Ainsi, ce lundi 9 décembre,  le prix du pétrole perdait déjà du terrain. Le prix du baril de brent affichait une valeur de 64,39 dollars à l'ouverture des marchés et celui-ci perdait encore de la valeur en cours journée.

Côté monnaie, l'euro reste stable affichant une valeur de 1,1058 $ ce lundi matin.  

Date de publication : 10/12/2019 10:30:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR