Des prix à la pompe toujours à la baisse pour l'instant - Prix moyens des carburants : tendances au 16/10

Evolution des prix moyens des carburants

Suivez l'évolution des prix moyens de carburants en France au cours du dernier mois ou de la dernière année.

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 981,433 €/l - 0,1 €c/l 
- 0,10 %
- 0,7 €c/l 
- 0,50 %
+ 3,7 €c/l 
+ 2,70 %
Sans Plomb 95-E101,351 €/l + 0,3 €c/l 
+ 0,20 %
- 0,4 €c/l 
- 0,30 %
+ 3,5 €c/l 
+ 2,70 %
Sans Plomb 951,364 €/l - 0,3 €c/l 
- 0,20 %
- 1,7 €c/l 
- 1,20 %
+ 1,7 €c/l 
+ 1,30 %
Gazole1,252 €/l + 0,1 €c/l 
+ 0,10 %
+ 2,1 €c/l 
+ 1,70 %
+ 8,1 €c/l 
+ 6,90 %
GPL0,749 €/l - 0,4 €c/l 
- 0,50 %
- 0,2 €c/l 
- 0,30 %
+ 5,5 €c/l 
+ 7,90 %
BioEthanol E850,669 €/l - 1,3 €c/l 
- 1,90 %
- 0,1 €c/l 
- 0,10 %
- 2,0 €c/l 
- 2,90 %

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM

Les prix à la pompe se sont inscrits à la baisse une nouvelle semaine consécutive. Par  rapport à il y a un mois, les automobilistes paient également moins cher. Au regard des prix à la pompe enregistrés sur notre site* (voir ci-dessous la méthode de sourcing CARBU.COM), nous observons une stabilisation des prix. Mais au regard des marchés, on peut penser qu'il y aura une prochaine revue à la hausse.


A nouveau quelques craintes sur les marchés qui repartent à la hausse

Le baril de Brent s'inscrit à nouveau dans une tendance haussière, flirtant ce lundi avec les 58 $ le baril. Le WTI reste lui aussi au-dessus de la barre des 50 $. 

Cette reprise de l'or noir est une réaction aux craintes que suscitent d'une part, le risque de nouvelles sanctions américaines vis-à-vis de l'Iran et d'autre part, la poursuite des tensions entre Kurdes et Irakiens.

En effet, l'armée irakienne a avancé dans Kirkouk. Située au Nord de l'Irak, la région extrait une importante  production de pétrole que se disputent le Kurdistan irakien et le gouvernement de Bagdad. Rappelons par ailleurs que le Kurdistan irakien tenait fin septembre un référendum sur son indépendance.
A l'heure qu'il est, le pompage des deux principaux champs pétroliers de Kirkouk a cessé suite à l'avancée irakienne.

Par ailleurs, toujours dans le Golfe Persique, le Congrès américain  est sur le poins de rétablir les sanctions économiques qui empêchaient l'Iran,  actuellement sixième producteur mondial, d'exporter ses extractions. L'Union européenne s'est toutefois montrée déterminée à préserver l'accord nucléaire iranien après sa remise en cause par Trump.

Ce matin, à l'ouverture des marchés, le baril de Brent affichait une valeur de 57,80 $ et l'euro repartait légèrement à la baisse affichant une valeur de 1,1815 $.  On peut donc s'attendre à une probable prochaine augmentation des prix.  

* Méthode de sourcing CARBU.COM  Afin d'établir et de communiquer les prix pratiqués à la pompe de la manière la plus juste et performante possible, nous faisons quotidiennement appel à plusieurs sources de données selon un ordre précis.

A savoir :
1. les prix qui nous sont communiqués directement par les exploitants de stations services
2. les prix communiqués par le gouvernement
3. les prix publiés en ligne par les exploitants de stations services
4. des flux de données en provenance de nos clients data
5. des flux en provenance de tiers
6. les prix communiqués par nos utilisateurs

Cette méthodologie est pour nous la garantie d'obtenir des informations complètes et fiables que nous publions sur CARBU.COM à l'attention des utilisateurs.



Date de publication : 16/10/2017 18:41:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR