Carburants : vers une stabilisation des prix. Tendances de ce 10 décembre 2018.

Les prix à la pompe se stabilisent

Après une diminution, les prix à la pompe semblent se stabiliser au rythme des fluctuations du cours du brent de ces derniers jours.  
 

Evolution des prix moyens des carburants

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 98 (E5)1,507 €/l + 0,1 €c/l 
+ 0,10 %
- 4,4 €c/l 
- 2,80 %
+ 2,9 €c/l 
+ 2,00 %
Sans Plomb 95 (E5)1,440 €/l - 0,5 €c/l 
- 0,30 %
- 5,0 €c/l 
- 3,40 %
+ 4,0 €c/l 
+ 2,90 %
Sans Plomb 95 (E10)1,419 €/l + 0,4 €c/l 
+ 0,30 %
- 4,7 €c/l 
- 3,20 %
+ 3,0 €c/l 
+ 2,20 %
BioEthanol E850,685 €/l - 0,1 €c/l 
- 0,10 %
- 0,2 €c/l 
- 0,30 %
+ 2,3 €c/l 
+ 3,50 %
Gazole (B7)1,439 €/l - 0,1 €c/l 
- 0,10 %
- 5,6 €c/l 
- 3,70 %
+ 15,5 €c/l 
+ 12,10 %
GPL0,861 €/l + 0,2 €c/l 
+ 0,20 %
+ 0,8 €c/l 
+ 0,90 %
+ 7,6 €c/l 
+ 9,70 %

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM*
 

Production de brut : l'OPEP et ses partenaires vs les États-Unis

Dopés par la réunion de l'OPEP et de ses partenaires visant à maintenir la réduction de production, en fin de semaine dernière, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord repartait à la hausse. En effet, les membres de l'OPEP et leurs alliés, dont la Russie, se sont mis une nouvelle fois d'accord vendredi dernier sur une baisse de leur production de 1,2 million de barils par jour afin de redresser les cours.

Un effet renforcé par l'annonce de baisse de production également au programme de l'Alberta, région de production importante au Canada. Certains y voient un prochain rééquilibrage du marché dans la première partie de 2019.

Cependant, ce lundi déjà, le prix du baril de Brent diminuait à nouveau. Pour la première fois depuis plus de cinquante ans, les États-Unis sont devenus, en l'espace d'une semaine, les principaux exportateurs de produits pétroliers à l'échelle mondiale. Ils ont exporté plus de brut et de produits pétroliers qu'ils n'en ont importés.

Avec une production de 11,7 millions de barils par jour, les États exportent désormais plus de pétrole qu'ils n'en importent. Dépassant ainsi la Russie et l'Arabie saoudite. Dans ce contexte, les Américains sont en position de force pour influencer le marché mondial et Donald Trump a clairement annoncé sa réprobation de l'accord de l'OPEP. Selon lui, un rebond des cours du pétrole affaiblirait la croissance mondiale et se répercuterait sur les consommateurs.

Ainsi, ce lundi, alors qu'à l'ouverture des marchés, le Brent affichait une valeur de 61,98 $ le baril, il se dépréciait en cours de journée.
 

Pour faire baisser les factures de carburant

Alors qu'Édouard Philippe a annoncé le gel de la hausse des taxes sur le carburant, dans plusieurs régions, les élus locaux ont décidé de débloquer des aides pour faire encore baisser les factures de carburants en accordant une prime aux automobilistes qui optent l'installation d'un boîtier pour rouler au bioéthanol. Un carburant, beaucoup moins cher et surtout moins polluant, que l'essence ou le diesel. Cette prime est d'application dans les Hauts-de-France, le Grand Est et la région sud.

D'autres formules destinées à alléger le prix de la mobilité sont également envisagées en faveur des véhicules plus propres, telles que des heures de stationnement gratuites, des réductions des péages...

Date de publication : 11/12/2018 16:13:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR