Carburants : les prix diminuent. Tendances de ce 19 novembre 2018.

Des prix à la baisse après une période difficile

Les prix ont continué de baisser pour une nouvelle semaine consécutive. Le prix du litre diesel reste cependant globalement supérieur à celui de la sans plomb 95. A noter que certaines stations continuent à vendre à prix coûtant jusqu'à la fin du mois de novembre.  


Evolution des prix moyens des carburants

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 95 (E10)1,449 €/l - 1,2 €c/l 
- 0,80 %
- 8,7 €c/l 
- 5,70 %
+ 4,9 €c/l 
+ 3,50 %
Sans Plomb 95 (E5)1,472 €/l - 1,4 €c/l 
- 0,90 %
- 8,2 €c/l 
- 5,30 %
+ 5,3 €c/l 
+ 3,70 %
Sans Plomb 98 (E5)1,536 €/l - 1,4 €c/l 
- 0,90 %
- 9,0 €c/l 
- 5,50 %
+ 4,7 €c/l 
+ 3,20 %
Gazole (B7)1,481 €/l - 1,2 €c/l 
- 0,80 %
- 4,8 €c/l 
- 3,10 %
+ 19,3 €c/l 
+ 15,00 %
GPL0,859 €/l + 0,5 €c/l 
+ 0,60 %
+ 0,3 €c/l 
+ 0,40 %
+ 7,9 €c/l 
+ 10,10 %
BioEthanol E850,687 €/l - 0,2 €c/l 
- 0,30 %
- 0,2 €c/l 
- 0,30 %
+ 1,6 €c/l 
+ 2,40 %

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM


Le prix du brut reste sous pression

La semaine dernière le prix du baril de Brent n'a cessé de descendre. Les investisseurs semblent désormais rassurés par rapport à d'éventuelles pénuries d'approvisionnement maintenant que les Etats-Unis ont accordé des dérogations aux gros importateurs de brut iraniens, tels que la Chine.  
 
En outre, en dépit de l'accord des pays membres de l'OPEP et de leurs partenaires en faveur d'une réduction de la production, la croissance de l'offre mondiale surpasse la demande. On le doit à la production sans cesse croissante de certains pays qui n'ont pas ratifié l'accord, comme les Etats-Unis. 


Cependant, ce lundi matin, à l'ouverture des marchés, le cours du baril de Brent se ressaisissait légèrement affichant une valeur de 67,29 $. Malgré cela, la tendance reste encore baissière. 

Côté monnaie, le dollar reste fort, mais l'euro se stabilisait ce lundi matin avec une valeur de 1,1413 $ à l'ouverture des marchés. Rappelons que le prix du pétrole est libellé en dollar, ce qui rend l'achat du pétrole plus difficile pour les investisseurs utilisant d'autres devises lorsque le dollar est fort. 


La grogne des consommateurs 

Malgré cette dernière baisse de prix, les consommateurs ont exprimé ces derniers jours leur colère par rapport à l'augmentation globale des prix des carburants. Mais cette grogne tient plus de l'augmentation de la fiscalité et de la baisse du pouvoir d'achat que de l'augmentation des produits pétroliers en tant que tel. 

Date de publication : 20/11/2018 16:06:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR