Carburants : les prix continent à descendre. Tendances de ce 26 novembre 2018.

La baisse des prix à la pompe continue

La baisse des prix des se confirme cette semaine. Les prix sont globalement à la baisse à. A noter que cette baisse de prix n'est pas le résultat des actions des gilets jaunes, mais bien de la dernière chute du cours du brut. 


Evolution des prix moyens des carburants

Prix moyens des carburantsAujourd'huiDepuis 1 semaineDepuis 1 moisDepuis 1 an
Sans Plomb 98 (E5)1,528 €/l - 0,4 €c/l 
- 0,30 %
- 7,8 €c/l 
- 4,90 %
+ 4,1 €c/l 
+ 2,80 %
Sans Plomb 95 (E5)1,462 €/l - 0,9 €c/l 
- 0,60 %
- 7,4 €c/l 
- 4,80 %
+ 5,1 €c/l 
+ 3,60 %
Sans Plomb 95 (E10)1,438 €/l - 0,6 €c/l 
- 0,40 %
- 8,0 €c/l 
- 5,30 %
+ 4,1 €c/l 
+ 2,90 %
BioEthanol E850,688 €/l - 0,3 €c/l 
- 0,40 %
+ 0,3 €c/l 
+ 0,40 %
+ 1,8 €c/l 
+ 2,70 %
Gazole (B7)1,466 €/l - 1,2 €c/l 
- 0,80 %
- 4,9 €c/l 
- 3,20 %
+ 17,6 €c/l 
+ 13,60 %
GPL0,863 €/l + 0,9 €c/l 
+ 1,10 %
+ 0,5 €c/l 
+ 0,60 %
+ 8,0 €c/l 
+ 10,20 %

Prix moyens calculés sur la base des prix disponibles sur CARBU.COM


Le prix du brut redescendu à son niveau d'octobre 2017

Depuis son pic de début octobre, le cours du pétrole brut dégringole. Ainsi, vendredi dernier le Brent repassait sous la barre des 60 dollars le baril. Cette chute a bien entendu une incidence sur les prix à la pompe quoique la baisse des prix soit moindre qu'attendu en raison d'un euro qui,  depuis de longs mois déjà, a du mal à regagner du terrain par rapport au dollar, ainsi que d'autres facteurs, tels que les coûts de gestion de stocks, de raffinage, de distribution et les taxes. 

Sur le marché du brut, les investisseurs semblent rassurés par une probable surabondance de l'offre alors que la demande est en baisse. Dernièrement, l'Agence internationale de l'énergie a par ailleurs annoncé que l'offre mondiale de pétrole dépasserait la demande en 2019.

En outre, toujours de quoi rassurer les investisseurs, les Etats-Unis ont réaffirmé leur appui à l'Arabie saoudite en dépit de la récente affaire de l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

Cependant, de leur côté, l'OPEP et ses pays partenaires pourraient annoncer une baisse de production à l'issue de la réunion ministérielle qui se teindra le 6 décembre prochain.

Pas de réforme fiscale à prévoir pour les carburants

Avec un objectif écologique, les taxes historiquement plus basses sur le diesel que sur l'essence sont désormais quasi équivalentes pour les deux types de carburants.
Cela dit, les carburants représentent une manne fiscale très importante pour le gouvernement. La TICPE est la quatrième ressource fiscale après la TVA, l'impôt sur le revenu, et l'impôt sur les sociétés. Les taxes, TICPE et TVA, comptent désormais pour 60% de la note finale à la pompe. 

Dès le premier janvier 2019, la TICPE sera majorée de 7 centimes par litre de gazole et de 4 centimes par litre d'essence. Ces hausses ne seront pas revues à la baisse en dépit des actions des gilets jaunes.

Le Premier ministre Edouard Philippe a cependant dévoilé deux mesures pour "accompagner les plus modestes et ceux qui ont le plus besoin de leurs véhicules", telles que le développement de la prime à la conversion et des indemnités kilométriques fiscales gros rouleurs pour les véhicules de petite cylindrée,

Date de publication : 27/11/2018 16:51:00

Actualités

Retour

Voici l'ensemble des articles qui ont été publiés dans la rubrique actualités :

Retour

Monde de l'énergie FR

Mobilité FR

Actualités FR