Votre point mazout du mercredi 24 avril 2019 : ça monte encore d'ici demain. Suivez la tendance sur les marchés !

Prix maximum du mazout - Mercredi 24 avril 2019

Votre point mazout est exceptionnellement envoyé ce mercredi, car aucun tarif officiel n'a été communiqué par le gouvernement ce mardi 23/04/2019. 
 
CombustiblesMeilleurs prix *
CARBU.COM
Prix maximum
Aujourd'hui
Prix maximum
25/04/2019
Mazout de chauffage 50S - de 2 000 l0,6702 €/l0,7383 €/l 0,7486 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2 000 l
0,6578 €/l
0,7092 €/l 0,7195 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2 000 l0,6721 €/l0,7409 €/l 0,7510 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2 000 l0,6597 €/l0,7118 €/l 0,7219 €/l

* Meilleurs prix proposés actuellement par nos partenaires sur CARBU.COM en date du 24/04/2019. En fonction des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 

Alerte mazout : Le prix du mazout augmente ce jeudi 25 avril 2019 à raison d'1 centime par litre. Soit une augmentation de 10,00 € par plein de 1000 litres


Votre prix CARBU.COM 

Ce mardi, vous pouvez faire jusqu'à 68,00 € d'économies par plein de 1000 litres de mazout ordinaire 50S en commandant sur CARBU.COM. Calcul réalisé sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 24/04/2019. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 
 

Évolution sur 1 mois du prix maximum du mazout 50S

Variations du 20/03/2019 au 20/04/2019
+ 0,0351 €/L  + 4,99 %
Vous payez près de 35,00 € de plus pour un plein de 1000 litres de 50S qu'il y a un mois.
 

Tendances : que se passe-t-il sur le marché du pétrole ? 

Le prix du brut est au plus haut depuis 6 mois

Le baril de Brent a passé la barre des 74 $, soit son plus haut depuis ces 6 derniers mois.

On doit cette nouvelle montée du cours du brut à la chute possible de l'offre que peut entraîner la décision des États-Unis d'annuler, dès le 2 mai prochain, les dérogations qui permettaient encore à 8 pays, dont la Chine et l'Inde, d'importer du brut iranien. L'optique de Trump étant de priver le régime iranien de sa principale source de revenus.

En riposte, Téhéran menace de bloquer le détroit d'Ormuz par lequel transite une part importante du brut mondial.

Les marchés gardent donc un œil attentif sur la réaction de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis qui se sont engagés à compenser la diminution des exportations iraniennes afin d'éviter une envolée des cours du pétrole.

La prochaine réunion des membres de l'OPEP et de leurs alliés en juin devrait par ailleurs être décisive quant à leur production dans les mois à venir.

Côté monnaie, après une légère baisse des indicateurs européens, l'euro semble à nouveau se stabiliser face au dollar. 
 

Date de publication : 24/04/2019 11:04:00