Votre point mazout du mardi 5 février 2019 : les prix sont relativement stables en ce début de semaine. Et pour la suite ?

Prix maximum du mazout - Mardi 5 février 2019

 
CombustiblesMeilleurs prix
CARBU.COM
Aujourd'hui06/02/2019
Mazout de chauffage 50S - de 2 000 l0,6110 €/l0,6766 €/l 0,6798 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2 000 l0,5960 €/l0,6481 €/l▲ 0,6513 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2 000 l0,6180 €/l0,6762 €/l▲ 0,6794 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2 000 l0,6040 €/l0,6478 €/l▲ 0,6510 €/l

Très légère augmentation de prix ce mercredi 6 février 2019. Le prix du mazout augmente de 0,3 centime par litre. Soit une augmentation de 3 € par plein de 1.000 litres


Votre prix CARBU.COM 

Cette semaine sur CARBU.COM, vous pouvez faire jusqu'à 65,60 euros d'économies par plein de 1.000 litres de mazout ordinaire 50S. Calcul réalisé sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 05/02/2019. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 
 

Évolution sur 1 mois du prix maximum du mazout 50S

Variations du 05/01/2018 au 05/02/2019
0,0547 €/L - + 8,79 %
Vous payez près de 60 € de plus pour un plein de 1.000 litres de 50S qu'il y a un mois

 

Tendances : que se passe-t-il sur le marcher du pétrole ? 

Marchés du brut : la situation au Venezuela inquiète

Alors que les marchés n'ont cessé de chercher une tendance, la crise récente au Venezuela retient toutes les attentions. Le prix du Brent est remonté dernièrement pour atteindre, ce lundi, son niveau le plus haut de ces deux derniers mois dépassant les 62 dollars le baril.

En effet, les investisseurs s'attendent à une baisse de l'offre, alors que l'OPEP a déjà diminué sa production et que le Venezuela, un de ses membres connait une importante crise politique. Si plusieurs pays, dont les Etats-Unis, ont reconnu Juan Gaido comme président par intérim du Venezuela, la semaine dernière, ces dernier sanctionnaient la compagnie pétrolière PDVSA lui refusant toute transaction et obligeant les raffineries américaines à se tourner vers d'autres fournisseurs.

En outre, toujours aux Etats-unis, le nombre de puits en activité à une nouvelle fois baissé et les négociations commerciales avec la Chine semblent en bonne voie. Ce qui a tendance à faire remonter le prix du brut également.

Ce lundi, à l'ouverture des marchés, le baril de Brent valait 62,64 $ et la tendance à court terme était indiquée comme haussière.

L'euro démarrait la semaine en léger recul face au dollar après la publication vendredi de chiffres américains encourageants en matière de création d'emplois. Ce lundi matin à l'ouverture des marchés, l'euro affichait une valeur de 1,1454 $.
 

Date de publication : 05/02/2019 09:54:00