Votre point mazout du mardi 30 juillet 2019 : la remontée des prix semble se confirmer

Prix maximum du mazout - Mardi 30 juillet 2019


CombustiblesMeilleurs prix *
CARBU.COM
Prix maximum
30/07/2019
Prix maximum
31/07/2019
Mazout de chauffage 50S - de 2000 l0,6220 €/l0,6957 €/l 0,6992 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2000 l
0,6070 €/l
0,6666 €/l 0,6701 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2000 l0,6227 €/l0,6949 €/l 0,6996 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2000 l0,5986 €/l0,6659 €/l 0,6705 €/l


* Meilleurs prix proposés actuellement par nos partenaires sur CARBU.COM en date du 30/07/2019. En fonction des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 

Légère augmentation du prix du mazout ce mercredi 31 juillet 2019 à raison de 0,35 centime d'euro par litre de mazout 50S et de 0,47 centime d'euro par litre de mazout Extra. Soit une augmentation d'environ 3,50 à 4,70 € par plein de 1000 litres


Votre prix CARBU.COM 

Ce mardi, vous pouvez faire jusqu'à 73 € d'économies par plein de 1000 litres de mazout ordinaire 50S en commandant sur CARBU.COM. Calcul réalisé sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 23/07/2019. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 

Évolution du prix maximum du mazout 50S sur 1 mois

Variations du 02/07/2019 au 30/07/2019
-0,0004 €/L  -0,05 %


Tendances : que se passe-t-il sur le marché du pétrole ? 

Pas d'orientation précise sur le marché du brut 

Les prix du pétrole restent stables dans un marché qui ne prend aucune direction claire.

Les investisseurs restent réservés en raison de leurs craintes concernant la baisse probable de la demande mondiale en pétrole brut telle que le prévoit l'Agence Internationale de l'Énergie.

En outre, à l'heure qu'il est, les négociations commerciales entre la Chine et les États-Unis n'ont pas véritablement progressé.

Pourtant, les stocks de brut américains reculent de manière plus importante que prévu. Ce qui devrait tirer le prix du brut vers le haut.

D'autre part, à la suite de l'arraisonnement de son pétrolier au large de Gibraltar, l'Iran considère cette obstruction à ses exportations de brut comme une violation de l'accord nucléaire et, dans cette situation de tensions, il a mis les européens en garde d'un possible non-respect de leurs arrangements.

Dans ce contexte contradictoire, ce lundi matin, le prix du baril de Brent s'élevait sans réelle surprise à 63,02 $, alors qu'il est déjà resté dans la fourchette des 63 $ tout au long de la semaine dernière.

Côté monnaie, même stabilité. L'euro garde l'équilibre face au dollar et affichait une valeur de 1,1129 ce lundi matin.


Date de publication : 30/07/2019 11:12:00