Votre point mazout du mardi 3 décembre 2019 : entre petites hausses et petites baisses, le prix du mazout se cherche une directi

Prix maximum du mazout - Mardi 3 décembre 2019


CombustiblesMeilleurs prix *
CARBU.COM
Prix maximum
03/12/2019
Prix maximum
04/12/2019
Mazout de chauffage 50S - de 2000 l0,6220 €/l0,6944 €/l 0,6950 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2000 l0,5998 €/l0,6648 €/l 0,6653 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2000 l0,6220 €/l0,6967 €/l 0,6973 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2000 l0,5996 €/l0,6671 €/l 0,6676 €/l


* Meilleurs prix proposés actuellement par nos partenaires sur CARBU.COM en date du 03/12/2019. En fonction des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 


Votre prix CARBU.COM

En passant commande encore ce mardi sur CARBU.COM, vous pouvez faire jusqu'à 72,40 € d'économies par plein de 1000 litres de mazout ordinaire 50S. Calcul réalisé sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 03/12/2019. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 


Évolution du prix maximum du mazout 50S sur 1 mois

Variation du 5/11/2019 au 3/12/2019
+ 0,0019€/L  + 0,27%

Tendances : que se passe-t-il sur le marché du pétrole ? 

Pétrole sur fond de production américaine record

Malgré l'approche du prochain sommet de l'OPEP et de ses partenaires durant lequel la décision de prolonger l'accord de réduction devrait être prolongée, le prix du pétrole a plongé en fin de semaine dernière.

Sans doute en raison du rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Énergie mettant en avant une production record des États-Unis en septembre dernier.

Ce lundi, cependant, les prix du pétrole rebondissaient déjà.  Les mouvements de contestation en Irak et en Iran, importants producteurs de brut, pourraient à terme faire diminuer l'offre, avec le risque de voir remonter les prix.

Les investisseurs restent maintenant tournés vers Vienne où aura lieu, ces jeudi et vendredi prochains, la rencontre des pays producteurs de l'OPEP et de leurs alliés, dont la Russie. Cette dernière a cependant déjà exprimé son souhait de ne pas augmenter les limites de production. La fin de la semaine devrait donc être décisive pour les marchés.

Ce lundi matin, à l'ouverture des marchés, le prix du baril de Brent s'élevait à 60,73 $ et l'euro, toujours stable, affichait une valeur de 1,1018 $.

Date de publication : 03/12/2019 09:45:00