Votre point mazout du mardi 27/11 : les prix ont fort baissé depuis un mois, légère remontée pour ce mercredi 28/11.

Prix maximum du mazout - Mardi 27 novembre 2018

 
CombustiblesMeilleurs prix
CARBU.COM
Aujourd'hui28-11-2018
Mazout de chauffage 50S - de 2 000 l0,6190 €/l0,6884 €/l▲ 0,6919 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2 000 l0,6052 €/l0,6599 €/l▲ 0,6635 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2 000 l0,6320 €/l0,6993 €/l ▲ 0,7081 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2 000 l0,6168 €/l0,6709 €/l▲ 0,6796 €/l
 


Votre prix CARBU.COM 

Cette semaine sur CARBU.COM, vous pouvez faire jusqu'à 69,40 euros d'économies par plein de 1.000 litres de mazout ordinaire 50S, sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 27/11//2018. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 
 

Évolution sur 1 mois du prix maximum du mazout 50S

Variations du 27/10/2018 au 27/11/2018
0,1015 €/L - - 12,84 %
Vous payez 101,50 € de moins pour un plein de 1.000 litres de 50S qu'il y a un mois. 


 
 

Alertes mazout : pour suivre les prix

A chaque changement significatif de prix à la hausse ou à la baisse par rapport au prix du mardi, nous vous alertons la veille de toute hausse ou baisse de prix supérieure à 1 centime par litre, soit un montant 10 euros par plein de 1.000 litres, par rapport au prix indiqué dans notre dernier envoi. A vous de décider alors si c'est le moment de passer commande
 

Tendances : que se passe-t-il sur le marcher du pétrole ? 

Le prix du brut redescendu à son niveau d'octobre 2017

Depuis son pic de début octobre, le cours du pétrole brut dégringole. Ainsi, vendredi dernier le Brent repassait sous la barre des 60 dollars le baril. Cette chute a bien entendu une incidence sur les prix à la pompe quoique la baisse des prix soit moindre qu'attendu en raison d'un euro qui,  depuis de longs mois déjà, a du mal à regagner du terrain par rapport au dollar, ainsi que d'autres facteurs, tels que les coûts de gestion de stocks, de raffinage, de distribution et les taxes. 

Sur le marché du brut, les investisseurs semblent rassurés par une probable surabondance de l'offre alors que la demande est en baisse. Dernièrement, l'Agence internationale de l'énergie a par ailleurs annoncé que l'offre mondiale de pétrole dépasserait la demande en 2019.

En outre, toujours de quoi rassurer les investisseurs, les Etats-Unis ont réaffirmé leur appui à l'Arabie saoudite en dépit de la récente affaire de l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

Cependant, de leur côté, l'OPEP et ses pays partenaires pourraient annoncer une baisse de production à l'issue de la réunion ministérielle qui se teindra le 6 décembre prochain.

Date de publication : 27/11/2018 10:23:00