Votre point mazout du mardi 19 février 2019 : la tendance de ce début de semaine est à la hausse

Prix maximum du mazout - Mardi 19 février 2019

 
CombustiblesMeilleurs prix *
CARBU.COM
Prix maximum
Aujourd'hui
Prix maximum
20/02/2019
Mazout de chauffage 50S - de 2 000 l0,6408  €/l0,7185  €/l ▼0,7153 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2 000 l0,6280 €/l0,6900  €/l  ▼0,6869  €/l
Mazout de chauffage extra - de 2 000 l0,6430 €/l0,7202  €/l ▼0,7182 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2 000 l0,6291 €/l0,6918 €/l ▼0,6897 €/l

* Meilleurs prix proposés actuellement par nos partenaires sur CARBU.COM en date du 19/02/2019. En fonction des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 

Très petite baisse de prix ce mercredi 20 février 2019. Le prix du mazout diminue de 0,003 €  par litre. Soit une augmentation de 3,00 € par plein de 1.000 litres


Votre prix CARBU.COM 

Ce mardi, vous pouvez faire jusqu'à 77,70 euros d'économies par plein de 1.000 litres de mazout ordinaire 50S en commandant sur CARBU.COM. Calcul réalisé sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 19/02/2019. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 
 

Évolution sur 1 mois du prix maximum du mazout 50S

Variations du 19/01/2018 au 19/02/2019
+ 0,0521 €/L - + 7,81 %
Vous payez près de 52,10 € de plus pour un plein de 1.000 litres de 50S qu'il y a un mois

 

Tendances : que se passe-t-il sur le marché du pétrole ? 

Prix du baril de Brent : retour au niveau de novembre dernier...

Le prix du baril de Brent est reparti à la hausse pour atteindre en fin de semaine dernière son niveau de mi-novembre dernier. Et le mouvement de hausse se confirme ce lundi.

On doit cette remontée des cours principalement à la réduction de la production des pays membres de l'OPEP et de leurs alliés, dont la Russie. Même si la Russie n'a pas réduit sa production de manière flagrante, l'Arabie saoudite a quant à elle réduit sa production plus qu'annoncée. Rappelons que l'objectif des deux nations était de maintenir le prix du baril de Brent proche des 70 dollars.

La baisse de production est également le résultat des sanctions américaines sur l'Iran et le Venezuela qui voient leurs exportations de facto diminuées. Même si ces sanctions sont teintées de nuances puisque la Chine et l'Inde ont reçu une dérogation pour continuer à se fournir en Iran.

Enfin, en dépit de la baisse de demande mondiale, les investisseurs se voient également rassurés par la reprise des négociations commerciales sino-américaines.

Ce lundi, à l'ouverture des marchés, le baril de Brent valait 66.36 $, soit une importante remontée depuis la semaine dernière.

L'euro commençait la semaine en hausse face au dollar, affichant une valeur de 1,1295 $ ce lundi matin à l'ouverture des marchés.
 

Date de publication : 19/02/2019 11:00:00