Votre point mazout du mardi 18 juin 2019 : le prix du mazout oscille entre légères hausses et légères baisses.

Prix maximum du mazout - Mardi 18 juin 2019

 
CombustiblesMeilleurs prix *
CARBU.COM
Prix maximum
18/06/2019
Prix maximum
19/06/2019
Mazout de chauffage 50S - de 2000 l0,5975 €/l0,6727 €/l 0,6686 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2000 l
0,5775 €/l
0,6436 €/l▼ 0,6395 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2000 l0,5971 €/l0,6728 €/l▼ 0,6687 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2000 l0,5847 €/l0,6437 €/l▼ 0,6397 €/l

* Meilleurs prix proposés actuellement par nos partenaires sur CARBU.COM en date du 18/06/2019. En fonction des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 

Le prix du mazout ordinaire 50S et du mazout Extra diminue très légèrement ce mercredi 19 juin 2019 à raison de 0,41 centime d'euro par litre. Soit une diminution d'environ 4,10 € par plein de 1000 litres


Votre prix CARBU.COM 

Ce mardi, vous pouvez faire jusqu'à 75 € d'économies par plein de 1000 litres de mazout ordinaire 50S en commandant sur CARBU.COM. Calcul réalisé sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 18/06/2019. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 
 

Évolution du prix maximum du mazout 50S sur 1 mois

Variations du 18/05/2019 au 18/06/2019
- 0,0930 €/L   - 12,14 %
Vous payez près de 93,00 € de moins pour un plein de 1000 litres de 50S qu'il y a un mois.
 

Tendances : que se passe-t-il sur le marché du pétrole ? 

Une suite de baisses et de hausses : le marché pétrolier reste indécis. 

Fin de semaine dernière, le pétrole terminait à la hausse en raison de l'attaque de deux tankers en mer d'Oman. Des bateaux norvégien et japonais ciblés alors qu'ils naviguaient près du détroit d'Ormuz, un passage maritime stratégique à l'échelle mondiale.

Une situation propice à raviver les tensions entre l'Iran et les États-Unis qui ont directement accusé l'Iran d'être à l'origine des attaques. L'Arabie saoudite n'a pas manqué non plus d'incriminer à son tour l'Iran. Le baril de Brent se terminait alors la semaine à 62 dollars.

Depuis les pétroliers ont été mis en sécurité et dans ce marché partagé entre les conflits commerciaux qui pèsent sur la demande et les tensions géopolitiques qui pourraient affecter l'offre, les craintes pour la croissance mondiale ont regagné les investisseurs. Le cours du brut se dépréciait donc à nouveau légèrement ce lundi. Affichant une valeur de 61,94 $ à l'ouverture des marchés, il a légèrement baissé en cours de journée.

Par ailleurs, les stocks américains continuent à augmenter et tant l'Agence Internationale de l'Énergie que les pays de l'OPEP ont revu à la baisse leurs prévisions sur la demande. Le marché reste donc baissier en ce début de semaine.

Côté monnaie, après un bref recul, ce lundi l'euro s'appréciait de nouveau face au dollar avec une valeur de 1,1215 dollars à l'ouverture des marchés.
 
 

Date de publication : 18/06/2019 11:08:00