Votre point mazout du mardi 16 juillet 2019 : le prix du mazout est globalement à la hausse.

Prix maximum du mazout - Mardi 16 juillet 2019


CombustiblesMeilleurs prix *
CARBU.COM
Prix maximum
16/07/2019
Prix maximum
17/07/2019
Mazout de chauffage 50S - de 2000 l0,6250 €/l0,7101 €/l▼ 0,7050 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2000 l
0,6126 €/l
0,6810 €/l▼ 0,6759 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2000 l0,6227 €/l0,7084 €/l▼ 0,7040 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2000 l0,5986 €/l0,6794 €/l▼ 0,6749 €/l


* Meilleurs prix proposés actuellement par nos partenaires sur CARBU.COM en date du 16/07/2019. En fonction des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 

Baisse du prix du mazout ce mercredi 17 juillet 2019 à raison de 0,51 centime d'euro par litre de mazout 50S et de 0,45 centime d'euro par litre de mazout Extra. Soit une baisse d'environ 4,50 à 5,10 € par plein de 1000 litres


Votre prix CARBU.COM 

Ce mardi, vous pouvez faire jusqu'à 85 € d'économies par plein de 1000 litres de mazout ordinaire 50S en commandant sur CARBU.COM. Calcul réalisé sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 16/07/2019. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 


Évolution du prix maximum du mazout 50S sur 1 mois

Variations du 16/06/2019 au 16/07/2019
+ 0,0374 €/L   + 5,55 %
Vous payez près de 37,40 € de plus pour un plein de 1000 litres de 50S qu'il y a un mois.

Tendances : que se passe-t-il sur le marché du pétrole ? 

Un marché du brut reparti à la hausse 

Les prix du pétrole sont remontés en fin de semaine dernière sous l'influence de plusieurs facteurs, comme la tempête tropicale Barry qui a frappé la Louisiane et qui menaçait à la veille du weekend de devenir un ouragan, mais aussi de la tension qui persiste entre les Britanniques et l'Iran, de la baisse des stocks américains et enfin d'une baisse de la production russe.

Rappelons par ailleurs que les 24 pays de l'OPEP et leurs 10 alliés, dont la Russie, ont reconduit pour 9 mois supplémentaires leur accord de réduction de leur production.

Une situation d'événements combinés qui alimente la crainte au niveau de l'offre en dépit du rapport de l'Agence internationale de l'Énergie qui prévoit un ralentissement de la demande mondiale pour la seconde moitié de 2019 ainsi que pour 2020. L'AIE estime par ailleurs que la diminution de l'offre des pays de l'OPEP et de leurs alliés ne contrebalancera pas l'excédent d'offre sur le marché pétrolier.

Ce lundi matin, à l'ouverture des marchés, le baril de Brent s'affichait à 66,82 $ et continuait sur sa lancée à la hausse plus tard dans la journée.

Côté monnaie, l'euro reste stable face au dollar après une légère hausse en fin de semaine dernière affichant une valeur de 1.1271 $ à l'ouverture des marchés.

Date de publication : 16/07/2019 11:20:00