Votre point mazout du mardi 11/12 : Baisse prévue pour ce mercredi. Suivez la tendance sur le marché du brut !

Prix maximum du mazout - Mardi 11 décembre 2018

 
CombustiblesMeilleurs prix
CARBU.COM
Aujourd'hui12-12-2018
Mazout de chauffage 50S - de 2 000 l0,5960 €/l0,6893 €/l 0,6701 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2 000 l0,5835 €/l0,6608 €/l 0,6417 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2 000 l0,5970 €/l0,6894 €/l 0,6727 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2 000 l0,5845 €/l0,6609 €/l 0,6442 €/l

Baisse des prix ce mercredi 11 décembre 2018. Soit une baisse de 16 € à 19 € par plein de 1.000 litres. Vous devez passez commande ? Attendez demain !  


Votre prix CARBU.COM 

Cette semaine sur CARBU.COM, vous pouvez faire jusqu'à 93 euros d'économies par plein de 1.000 litres de mazout ordinaire 50S, sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 11/12/2018. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 
 

Évolution sur 1 mois du prix maximum du mazout 50S

Variations du 11/11/2018 au 11/12/2018
0,0744 €/L - - 9,74 %
Vous payez 74,40 € de moins pour un plein de 1.000 litres de 50S qu'il y a un mois. 


 
 

Alertes mazout : pour suivre les prix

A chaque changement significatif de prix à la hausse ou à la baisse par rapport au prix du mardi, nous vous alertons la veille de toute hausse ou baisse de prix supérieure à 1 centime par litre, soit un montant 10 euros par plein de 1.000 litres, par rapport au prix indiqué dans notre dernier envoi. A vous de décider alors si c'est le moment de passer commande
 

Tendances : que se passe-t-il sur le marcher du pétrole ? 

Production de brut : l'OPEP et ses partenaires vs les États-Unis

Dopés par la réunion de l'OPEP et de ses partenaires visant à maintenir la réduction de production, en fin de semaine dernière, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord repartait à la hausse. En effet, les membres de l'OPEP et leurs alliés, dont la Russie, se sont mis une nouvelle fois d'accord vendredi dernier sur une baisse de leur production de 1,2 million de barils par jour afin de redresser les cours.
Un effet renforcé par l'annonce de baisse de production également au programme de l'Alberta, région de production importante au Canada.
Certains y voient un prochain rééquilibrage du marché dans la première partie de 2019.

Cependant, ce lundi déjà, le prix du baril de Brent diminuait à nouveau. Pour la première fois depuis plus de cinquante ans, les États-Unis sont devenus, en l'espace d'une semaine, les principaux exportateurs de produits pétroliers à l'échelle mondiale. Ils ont exporté plus de brut et de produits pétroliers qu'ils n'en ont importés. 

Avec une production de 11,7 millions de barils par jour, les États exportent désormais plus de pétrole qu'ils n'en importent. Dépassant ainsi la Russie et l'Arabie saoudite.

Dans ce contexte, les Américains sont en position de force pour influencer le marché mondial et Donald Trump a clairement annoncé sa réprobation de l'accord de l'OPEP. Selon lui, un rebond des cours du pétrole affaiblirait la croissance mondiale et se répercuterait sur les consommateurs.

Ainsi, ce lundi, alors qu'à l'ouverture des marchés, le Brent affichait une valeur de 61,98 $ le baril, il se dépréciait en cours de journée. 

 

Date de publication : 11/12/2018 10:18:00