Votre point mazout du mardi 12 mars 2019 : les prix sont à la hausse. Quelle est la tendance de ce début de semaine ?

Prix maximum du mazout - Mardi 12 mars 2019

 
CombustiblesMeilleurs prix *
CARBU.COM
Prix maximum
Aujourd'hui
Prix maximum
13/03/2019
Mazout de chauffage 50S - de 2 000 l0,6395 €/l0,7133 €/l 0,7163 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2 000 l
0,6271 €/l
0,6878 €/l 0,6878 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2 000 l0,6387 €/l0,7169 €/l 0,7169 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2 000 l0,6263 €/l0,6884 €/l0,6884 €/l

* Meilleurs prix proposés actuellement par nos partenaires sur CARBU.COM en date du 12/03/2019. En fonction des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 

Alerte mazout : Légère augmentation de prix ce mercredi 13 mars 2019. Le prix du mazout augmente de 0,003 €  par litre. Soit une augmentation de 3 € par plein de 1.000 litres


Votre prix CARBU.COM 

Ce mardi, vous pouvez faire jusqu'à 73 euros d'économies par plein de 1.000 litres de mazout ordinaire 50S en commandant sur CARBU.COM. Calcul réalisé sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 12/03/2019. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 
 

Évolution sur 1 mois du prix maximum du mazout 50S

Variations du 13/02/2018 au 13/03/2019
+ 0,0312 €/L - + 4,55 %
Vous payez près de 31,20 € de plus pour un plein de 1.000 litres de 50S qu'il y a un mois

 

Tendances : que se passe-t-il sur le marché du pétrole ? 

Le prix du pétrole brut continue son ascension confirmée depuis le début de l'année

Le prix du brut est à la hausse ce lundi en raison des baisses de productions sur l'échiquier des grands producteurs.

À commencer par les efforts de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de pétrole, pour continuer à réduire sa production au-delà des objectifs fixés par l'OPEP et ses partenaires en décembre dernier. D'autres pays voient diminuer leur production pour des raisons géopolitiques, tels que le Nigeria, le Venezuela et l' Iran.

Si cela influence à l'heure qu'il est le cours du brut à la hausse, il convient tout de même de garder la production des États-Unis à l'œil. En effet, selon l'Agence Internationale de l'Énergie, alors qu'historiquement les États-Unis exportaient peu, ils sont sur le point de devenir exportateur net de pétrole d'ici 2021.

Même si dernièrement le nombre de puits actifs a légèrement diminué, cette évolution devrait, toujours selon l'AIE, renforcer la sécurité sur le marché pétrolier mondial. En outre, cette croissance mondiale des capacités de production ne concerne pas que les seuls États-Unis, mais concerne également le Brésil et la Norvège.

En attendant un nouvel équilibre pétrolier mondial, ce lundi le prix du Brent s'affichait à 65,73 $ dollars le baril à l'ouverture des marchés pour passer la barre des 66 dollars en cours de journée.

Côté monnaie, affichant une valeur de 1,1232 $ ce lundi matin à l'ouverture des marchés, l'euro ne se porte pas trop mal face à un dollar qui souffre des chiffres de l'emploi américain.  
 

Datum van publicatie : 12/03/2019 10:13:00