Votre point mazout du mardi 10 décembre 2019 : le prix du mazout a très légèrement augmenté.

Prix maximum du mazout - Mardi 10 décembre 2019


CombustiblesMeilleurs prix *
CARBU.COM
Prix maximum
10/12/2019
Prix maximum
11/12/2019
Mazout de chauffage 50S - de 2000 l0,6263 €/l0,7023 €/l 0,7013 €/l
Mazout de chauffage 50S + de 2000 l0,6121 €/l0,6726 €/l 0,6717 €/l
Mazout de chauffage extra - de 2000 l0,6270 €/l0,7048 €/l▼ 0,7045 €/l
Mazout de chauffage extra + de 2000 l0,6119 €/l0,6751 €/l▼ 0,6749 €/l


* Meilleurs prix proposés actuellement par nos partenaires sur CARBU.COM en date du 10/12/2019. En fonction des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 


Votre prix CARBU.COM

En passant commande encore ce mardi sur CARBU.COM, vous pouvez faire jusqu'à 76,00 € d'économies par plein de 1000 litres de mazout ordinaire 50S. Calcul réalisé sur la base des meilleurs prix proposés par nos partenaires en date du 10/12/2019. En fonction des offres des fournisseurs, ces prix peuvent ne pas être disponibles dans votre commune. 

Évolution du prix maximum du mazout 50S sur 1 mois

Variation du 13/11/2019 au 10/12/2019
+ 0,0019€/L   + 0,27%

Tendances : que se passe-t-il sur le marché du pétrole ? 

L'OPEP et ses alliés se sont accordés pour des baisses supplémentaires

Vendredi dernier, les membres de l'OPEP et leurs partenaires, dont la Russie, ont annoncé s'être entendus pour maintenir et accroître leurs baisses de production d'au moins 500 000 barils par jour.  Comptants pour la moitié de la production mondiale, ils entendent ainsi soutenir les cours en contrebalançant la hausse de production américaine.

Cette réduction va porter l'effort total de limitation de production à 1,7 million de barils par jour pour l'ensemble des 24 pays participants.  Une décision qui fera l'objet d'un examen d'étape en mars prochain.

Ce sont, d'ici là, l'Arabie saoudite et la Russie qui vont supporter près de la moitié de l'effort supplémentaire.

Ces mesures plus ambitieuses qu'attendu ont entraîné une vive réaction sur les marchés. Le baril de Brent a enregistré une hausse de près de 2 %  pour atteindre un prix de plus de 64,60 dollars.

Cependant, le contexte économique mondial  n'est pas propice à une valorisation du baril de brut en raison de :
  • la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine,
  • une demande mondiale qui reste globalement faible,
  • un niveau de production record aux États-Unis,
  • une augmentation de production au Brésil et au Canada.
Ainsi, ce lundi 9 décembre,  le prix du pétrole perdait déjà du terrain. Le prix du baril de brent affichait une valeur de 64,39 dollars à l'ouverture des marchés et celui-ci perdait encore de la valeur en cours journée.

Côté monnaie, l'euro reste stable affichant une valeur de 1,1058 $ ce lundi matin.  

Datum van publicatie : 10/12/2019 10:10:00